Mon voyage dans le minimalisme



Comme beaucoup d’entre vous, le célèbre documentaire « The Minimalists » proposé par Netflix m’a interpellé. Moi qui pensais déjà être en mode “less is more”, je me suis sentie la papesse de la syllogomanie*.

Mais cela m’a fait réfléchir… Après de nombreuses recherches sur les fondements et grands principes de ce nouveau concept, j’ai décidé de les appliquer à mon intérieur.

J’ai commencé par trier pour ne garder que les objets auxquels je tenais réellement. Au début, cela m’a semblé facile voir salutaire. J’ai vendu, donné et offert tout ce dont je n’avais finalement pas vraiment l’utilité et je me suis sentie plus légère. Une sensation d’espace qui s’agrandit.

Ensuite est arrivée l’angoisse quand le minimalisme a franchit la porte de mon espace à moi, ma pièce préférée, mon temple… plus communément appelé « Dressing » ! Face à mes sacs et chaussures toutes mes bonnes intentions ont fondu telle neige au soleil. Le Minimalisme ne passera pas par ici. Il restera au seuil de la porte.

Malgré une profonde et intense réflexion de plusieurs jours, j’ai gardé la plupart des éléments de mon dresssing.

J’ai décidé de limiter le Minimalisme global, de faire mon minimalisme à moi.

Je voudrais partager ma vision et mon expérience du concept dans l’habitation.

Ce que j’ai pu observer dans les lieux de vie de certains de proches ayant manqués le train du Minimalisme c’est que leur habitation regorgeait “d’objets polluants” les renvoyant à la frénésie de leur journée.

Factures sur un meuble d’entrée, ordinateurs professionnels dans la salle à manger, manteaux amoncelés sur un fauteuil, etc… tous ces objets liés au stress, au bruit et à l’adrénaline qui les a habité toute la journée. Je me suis demandée comment peuvent-ils recharger leurs batteries pour affronter le jour suivant? Constat, les batteries ne se rechargent plus totalement!

Comment créer un espace qui nous donne la possibilité d’affronter sereinement le jour suivant ?

J’ai poursuivi mon voyage dans le Minimalisme en rencontrant, Grégory, LE minimaliste belge de référence*.

Essayer de mieux comprendre les valeurs et les fondements de ce nouveau mode de vie. Agréablement surprise par son approche “non extrémiste“ du concept, cela m’a amené à repenser ma conception de l’habitation Minimaliste et de ce que je souhaite transmettre dans mes projets d’habitation.

Plus qu’un mode de vie c’est une vraie philosophie qui rejoint mon envie, sous jacente dans chacun de mes projets, de créer des espaces apportant une tranquillité et dans lesquels on se sente bien.

Ceci ne signifie pas de faire abstraction de la beauté des objets ou du design lors d’un aménagement mais plutôt de rendre un espace serein à travers les objets nécessaires et réellement utiles à chacun.

L’intérêt du minimalisme dans l’habitation est une chance de donner plus de place aux formes, aux matières, aux objets de qualité car notre maison existe pour nous servir et non le contraire.

Quelques principes pour débuter le minimalisme:

* créer de l’espace, une liberté de mouvement et une abondance de lumière;

* simplicité dans la beauté des objets ;mettre l’accent sur les matériaux naturels;

* favoriser les meubles fonctionnels qui permettent de cacher les objets rappelant votre quotidien (comme votre emplois ou tout autres obligations);mise en valeur d’une décoration méticuleusement choisie en les disposant de manière à pouvoir les contempler sans obstacle;

* apprécier des espaces vides


La conviction profonde qu’un intérieur a plus de style avec moins d’objets prend encore plus de sens et mon voyage dans cette philosophie de l’habitation continue tous les jours.

Le Minimalisme ou plutôt Mon Minimalisme fait maintenant partie de mes projets et je veux l’adapter à chaque client en fonction de ses besoins et son mode de vie.

Vous souhaitez en savoir plus? N’hésitez pas à me contacter.



*la syllogomanie : trouble pathologique définissant une personna ayant une tendance compulsive à accumuler tout type d’objet qui finissent par devenir encombrant au sein de leur maison;

* un article dédié au minimalisme dans sa globalité viendra publié prochainement.

Brussels Milan Luxembourg

 

+32 478675303

+39 3273384518

justinsidedesign@yahoo.com

Justine Ducarme Design, décoration Bruxelles BE

Justine Ducarme, entrepreneur, travaille par l'intermédiaire de la coopérative d'activités BatiCrea - N. de TVA: BE 0535 451 255 Siège d'exploitation: 7-11 rue d'Alose, 1000 Bruxelles - Email: info@jobyourself.be - Web: www.jobyourself.be